Le printemps arrive, voici comment remettre votre jardin en forme

Publié le : 12 janvier 20217 mins de lecture

Les oiseaux gazouillent joyeusement le matin et les fleurs précoces comme les crocus et compagnie lèvent curieusement la tête. La nature se réveille de son hibernation et ne peut plus guère être contrôlée. Il n’y a pas que la nature, les amoureux des jardins en ont aussi envie. Armés de cisailles de jardin, ils se tiennent impatiemment dans les starting-blocks. Ils attendent de pouvoir commencer le nettoyage de printemps en plein air. Afin de garder une vue d’ensemble de ce qui se passera en mars, voici une liste des choses les plus importantes à faire. Une fois que tout est fait, vous avez posé les fondations pour les mois à venir et, lorsque vous vous détendrez sur la terrasse, vous serez de bonne humeur avec la vue imprenable sur votre jardin bien entretenu.

Premier bilan : quelle est la situation ?

En fonction de la température et de l’humidité, il est conseillé de partir à la découverte intensive des jardins au début ou à la mi-mars. Ce bilan consiste à vérifier ce qui a survécu aux températures glaciales et dans quel état se trouvent les plantes, la pelouse ou la terrasse. Après cette visite, il est très facile d’évaluer le type de travail qui vous attend.

À découvrir également : Comment entretenir votre jardin au printemps ?

Enlever les feuilles : maintenant l’ordre est fait

Les feuilles, qui protégeaient les fleurs et les arbustes du gel pendant l’hiver, ont maintenant fait leur travail. Pour pouvoir s’occuper correctement de tout dans le jardin, une vue dégagée est nécessaire. C’est pourquoi les feuilles souvent humides et partiellement pourries doivent être enlevées à l’aide d’un râteau.

À découvrir également : Votre jardin est-il prêt pour le printemps ?

Les soins au lit : un travail gratifiant

Afin de retrouver leur beauté d’antan, les plantes à massifs qui ont été secouées par les températures ont besoin de soins particuliers. La première chose au programme est le ratissage. Il sert à ameublir le sol afin que celui-ci soit aéré et que la pluie soit mieux absorbée par la suite. Un effet secondaire positif, si vous travaillez le sol de toute façon, vous pouvez arracher directement les mauvaises herbes en germination.

La prochaine étape est la fertilisation. Si vous épandez du compost à l’automne, moins d’engrais, c’est plus. Sinon, le sol a besoin de beaucoup de nutriments maintenant. En général, vous devez garder à l’esprit que le type et la quantité d’engrais dépendent du type de plante et du pH du sol.

Enfin, le paillis d’écorce est ajouté. Un emploi qui est vraiment payant et qui réduit le travail dans la période suivante. Généreusement distribué au printemps, il réduit à la fois la croissance des mauvaises herbes et la déshydratation rapide des sols. Inversement, cela signifie moins de plumage et d’arrosage fastidieux et plus de temps pour d’autres belles choses.

La coupe aux ciseaux : prêt, partez

Vous ne le croiriez pas, mais ça marche. Au printemps, massivement raccourcies, de nombreuses plantes vous récompensent par une riche floraison et une croissance forte et magnifique. Il est logique d’acheter des cisailles de jardin avec différentes surfaces de coupe pour ce travail. Si vous n’êtes pas sûr de la technique de taille, il est nécessaire de consulter le lexique des plantes.

L’entretien des pelouses : la discipline suprême

Ignorer la pelouse après l’hiver n’est pas une bonne idée. Parce qu’il prend sa revanche sans pitié. Vos ennemis seront appelés mousse, trèfle et marguerites. Au final, vous ne trouverez presque plus de brin d’herbe car vos colocataires mal-aimés ont emporté l’air pour le respirer. Il existe une version allégée et une version complète pour l’entretien annuel idéal de la pelouse. Ceux dont le vert est dans un état acceptable grâce à une bonne terre végétale ou à un gazon roulé, peuvent déjà obtenir un bon résultat en tondant régulièrement (recommandé une fois par semaine) et en fertilisant plusieurs fois (environ deux à trois fois par an). Si vous possédez un sol argileux ou une pelouse à l’ombre, vous n’avez pas de chance. En plus des deux mesures mentionnées, il est recommandé de scarifier. Lors de scarifiage, que ce soit avec un outil manuel ou électrique, des fissures de quelques millimètres de profondeur sont creusées dans le sol à l’aide de couteaux. De cette façon, la mousse et le feutre de gazon sont détachés et déplacés, et l’approvisionnement en oxygène est amélioré.

Rempotage : pour des conditions idéales

Jusqu’à présent, on a concentré sur tout ce qui pousse, même dans le jardin. Mais pour beaucoup de gens, les baignoires ou les boîtes font tout autant partie de la décoration de leur maison. Bien sûr, les plantes en pot sont également heureuses d’être prises en compte lors de la routine de printemps. Même si les engrais et l’arrosage régulier tout au long de l’année sont suffisants, il faut remplacer tout le sol une fois par an. À cette occasion, vous pouvez vérifier immédiatement si le pot convient toujours ou s’il doit être remplacé par une maison plus grande.

Mettre la terrasse en forme : se rendre à la brosse à récurer

Gel, humidité, feuilles, fientes d’oiseaux, ce ne sont là que quelques exemples de ce que peut faire un sol de terrasse orphelin en hiver. Pour qu’elle soit élégante pour la saison de plein air, les balais, les brosses et les balais à récurer doivent faire de leur mieux. Et c’est comme ça que ça fonctionne. Balayez d’abord le sol en pierre ou en bois pour enlever la saleté. Ensuite, frottez bien à l’eau. Il peut même être nécessaire d’utiliser un nettoyeur à pression pour se débarrasser des dalles de pierre tachées et moussues. Pour les planches de bois, il est recommandé de brosser avec des huiles ou des glaçures de finition spéciales. Ces derniers rendent les sols plus résistants à l’humidité et les protègent des autres influences environnementales.

Entretenir les équipements : pour un travail plus efficace

Qui n’a pas déjà vécu cela ? Avec de mauvais outils ou des outils cassés, tout prend beaucoup plus de temps ou ne fonctionne pas du tout. Pour éviter cela, ce conseil, attendez au printemps les petits aides, grands et petits, qui ont hiberné. Nettoyez les pelles, les bêches, etc., enlevez la rouille si nécessaire, puis graissez-les. Inspectez la tondeuse à gazon et commandez une nouvelle lame si nécessaire. Un élagage pointu remerciera alors votre vert avec une croissance forte et dense.

Plan du site