Comment préparer son jardin à l’automne ?

Avant que les températures ne baissent, que les jours raccourcissent et que le jardin n’entre dans un repos végétatif, celui-ci a besoin d’être bichonné une dernière fois. Entre l’entretien de la pelouse, le travail du sol, la dernière taille des haies et des arbustes et la plantation de bulbes à floraison printanières, vous ne risquez pas de vous ennuyer 

Un potager à neuf

En automne, favorisez le sol de votre potager ! En récoltant vos derniers légumes, jetez les vieux plants et les feuilles au compost en vous assurant qu’ils ne soient pas malades. Puis, éliminez les mauvaises herbes à la main ou avec un désherbant naturel et évitez leur repousse à l’aide d’un paillis. Ameublissez le sol à l’aide d’une bêche à dents sans exagération, et placez de la matière organique comme du compost ou des feuilles mortes. L’idée est de ne pas laisser la terre nue pour éviter qu’elle soit lessivée par les pluies et limiter la croissance d’adventices. L’automne est également la saison idéale pour planter certaines variétés de plantes et légumes. Quelques légumes à planter en automne sont : les choux, les laitues d’hiver, les navets, l’oseille, l’ail.

Préparer les fleurs pour le printemps

Si vous avez envie de jolies fleurs dans votre jardin, plantez des bulbes à fleurs (tulipes, narcisses, jonquille, jacinthes…) et des vivaces pour le printemps suivant. Pensez aussi à désherber les plates-bandes et biner le sol autour de vos plantes pour détruire les insectes qui y ont trouvé refuge, tels que les limaces. Avant les premiers froids hivernaux, rentrez ou protégez vos jardinières et potées qui craignent le gel. Pélargoniums et bulbes d’été pourront être remisés en cave. Les plantes d’origines méditerranéenne ou exotique (bougainvillier, laurier-rose, olivier, agrumes, cactées, etc.) passeront l’hiver dans un local hors gel équipé d’une fenêtre.

Des arbustes renforcés

En automne, vous pouvez renforcer les défenses de vos arbres et arbustes pour affronter au mieux les caprices de l’hiver prochain. Pour cela, récupérez les feuilles mortes et mettez-les dans le compost. Détruisez les feuilles et les fruits malades pour limiter les éventuelles maladies au printemps prochain. Profitez également de l’automne pour enlever les branches mortes ou malades. Attention toutefois, ne taillez pas vos arbres et arbustes cette saison-ci, cela fragiliserait les nouvelles tiges face au froid mais aussi aux prochains gels. En revanche, n’ayez pas peur d’effectuer de nouvelles plantations ! Conifères et arbustes de terre de bruyère se plantent dès maintenant. Et n’oubliez pas qu’en novembre, à la Sainte Catherine, comme le dit le dicton «tout arbre prend racine». Plantez vos arbres à racines nues dans un trou large dans lequel vous aurez placé un tuteur. Pralinez les racines, couvrez de terre, arrosez pour éviter les bulles d’air et paillez. Le point de greffe doit se trouver au niveau du sol. Les rosiers plantés en automne, tout comme certains arbres fruitiers, assurent leur robustesse pour l’avenir. N’oubliez pas d’y incorporer un engrais naturel et du compost.

Entretenir sa pelouse

L’automne est la période idéale pour ratisser les feuilles mortes tombées au sol. Muni d’un balai à gazon ou d’un souffleur à feuilles vous éviterez ainsi que votre pelouse ne soit envahie de mousse ou qu’elle ne jaunisse. Si cela n’a pas été fait, profitez aussi de ce moment pour scarifier votre pelouse, renouveler l’apport d’engrais et éventuellement regarnir de gazon les endroits qui ont été mis à rude épreuve durant l’été. Enfin, inutile de rappeler qu’à partir de septembre, l’herbe se remet à pousser plus rapidement, c’est donc le moment parfait pour effectuer la dernière tonte avant l’hiver.

Travailler le sol de son jardin

L’automne est la meilleure période pour travailler le sol et lui redonner la structure et l’énergie qui lui permettront d’affronter l’hiver. Dans un premier temps, bêchez et labourez votre terre de façon sommaire, en surface, pour ne pas briser les racines des végétaux à proximité et bouleverser les micro-organismes présents. Une fois le sol retourné et aéré, amendez-le à l’aide d’un fertilisant naturel type compost. Paillez-le quelques jours plus tard pour le protéger du gel et des pluies importantes à venir.