Comment préparer le sol pour jardiner ?

Publié le : 12 janvier 20214 mins de lecture

Comment travailler le sol pour le rendre fertile

Septembre arrive. La fraîcheur qui accompagne ces soirées de fine esthète nous le rappelle. Après la chaleur torride, le désir de travailler en plein air sans trop de sueur et sans trop de souffrance revient. Septembre est la période idéale pour réorganiser le jardin ou en créer un nouveau. Le premier mois de l’automne est par définition celui des nouveaux projets, des nouveaux départs. Il y a ceux qui reportent la gymnastique ou le régime alimentaire à septembre et ceux qui décident de commencer à cultiver leur propre jardin.

À découvrir également : Quand et comment planter des arbres fruitiers ?

Préparer la terre pour le jardin : quels outils utiliser ?

Préparer la terre pour la culture n’est peut-être pas facile. Si la terre a été abandonnée pendant longtemps, les mauvaises herbes et les broussailles auront pris le dessus. Pour nettoyer la surface, il vous faudra de la patience et une paire de gants solides. La bêche ou la fourche sont les outils dont vous avez besoin pour descendre d’au moins 20 centimètres dans le sol et retourner toute la zone. L’élimination de toutes les racines des mauvaises herbes est essentielle pour préparer le sol du jardin : vous empêcherez qu’elles repoussent au printemps, ce qui privera les légumes d’espace et de nutriments. Des gants résistants vous aideront à enlever le plus de pierres possible et vous pourrez travailler le sol avec facilité.

Si l’idée de reprendre des outils agricoles classiques ne vous plaît pas, il peut être utile de louer un motoculteur. Adapté au travail superficiel du sol en horticulture et en jardinage, le motoculteur assure une bonne traction grâce à ses deux roues motrices. Cet outil facile permet, avec ses couteaux, de labourer efficacement toute terre agricole, la rendant ainsi plus friable et donc plus facile à travailler et plus fertile. De cette façon, la préparation de la terre pour le potager sera plus facile et produira les mêmes effets que le travail traditionnel à la bêche et à la houe.

À découvrir également : Vente en ligne de tapis et cordon chauffant

Comment rendre la terre de notre potager fertile ?

Une fois la terre travaillée, avec le pic et le râteau, il est nécessaire d’émietter la terre, en la mélangeant bien avec l’engrais qui la rendra fertile. L’idéal est de produire son propre engrais en compostant la fraction humide de nos déchets (compost). Les produits biologiques et les économies économiques sont assurés. Veillez à ne pas laisser l’engrais à la surface du sol, il doit bien pénétrer dans le sol en le remuant. Essayez de rendre le sol aussi plat et régulier que possible. Après un repos adéquat, le sol sera prêt à être cultivé.

Qu’est-ce qu’on sème en septembre ?

En septembre, vous pouvez planter des betteraves, des betteraves, des carottes, des choux, du fenouil, de la laitue, de la roquette, des épinards et de la valériane.

Les betteraves sont de petits trésors du jardin grâce à leurs propriétés. Ils fournissent en effet du potassium, du fer, de la vitamine C et surtout de la vitamine A. Ils sont également une bonne source de protéines végétales et ne contiennent aucune matière grasse. La carotte, en plus d’être bonne pour la vue et le bronzage, est une excellente alliée de la fertilité masculine et lutte contre le vieillissement.

La culture du jardin elle-même a un pouvoir bénéfique. Se déplacer à l’air libre, dans le silence et le calme de votre jardin détend l’esprit et le corps et oxygène le corps. Le plaisir d’apporter à la table des légumes auto-produits est source de satisfaction et de gratification. De plus, le travail au jardin apprend à cultiver le calme et la patience en éveillant le plaisir et la curiosité pour les petites choses.

Plan du site