Comment construire sa propre clôture ?

Vous souhaitez clôturer votre jardin de manière élégante et sûre avec une belle clôture? La fabrication d’une clôture est possible en élaborant des plans de construction. Vous pouvez voir étape par étape ce que vous devez faire pour la fabriquer. Vous n’avez pas à dépenser inutilement de l’argent pour la faire fabriquer. Vous pourriez économiser plus de mille euros si vous décidez de le faire vous-même.

C’est un projet amusant et rentable qui ne nécéssite que d’un seul élément crucial, celui d’avoir suffisamment de motivation. Vos voisins seront stupéfaits de votre clôture et vous pourrez en profiter pendant des années. Découvrez les étapes à suivre pour réussir à construire vous-même votre clôture.

Clôture et terrain

Tout d’abord, il est important que vous sachiez comment faire une clôture. Vous pouvez facilement le réaliser en faisant un dessin de construction et un devis. Vous devez savoir où la placer, où faire chaque trou, quelle est sa hauteur. C’est plus facile que vous ne le pensez, mais cela nécessite quelques explications. Il est très important que vous placiez les poteaux qui relient les différentes parties de la clôture profondément dans le sol. En optant pour de longues perches, vous avez un peu plus de mou et vous pouvez toujours scier les perches si elles dépassent trop haut. L’entretien de votre clôture est également important. Si vous décidez de ne pas entretenir votre clôture, dans quelques années, celle-ci sera dans un état dont vous ne serez plus satisfait. Toutefois, si vous choisissez de conserver correctement votre clôture après l’avoir fabriquée, elle tiendra pendant au moins dix ans encore. 

Grâce à divers produits d’entretien, vous pouvez protéger de manière optimale votre clôture contre la nourriture du bois et d’autres menaces. Demandez à votre magasin de bricolage quels sont les meilleurs moyens à utiliser avec le type de bois que vous avez choisi. Vous pouvez ainsi vous assurer que votre clôture sera dans un état optimal pendant de nombreuses années. Vous pouvez aussi construire votre clôture à l’aide de fer forgé ou de brique. Les meilleures mesures à prendre pour que tout soit dans le bon ordre sont au nombre de trois.

La première étape et la préparation. La phase préparatoire est rentabilisée en termes de temps et de coûts dans la phase de mise en œuvre. Une bonne préparation représente la moitié du travail et comprend plusieurs étapes. Il faut déterminer au préalable l’endroit souhaité et précis où vous souhaitez construire votre clôture. Vous pouvez la construire le long de votre jardin par exemple. Vous devrez aussi connaitre à l’avance l’emplacement et la taille du portail. Vous pouvez choisir les matériaux de votre portail en fonction de la matière de votre clôture. C’est là que vous avez maintenant le chemin de la voie publique.

Si vous avez une maison où vous avez la possibilité de vous mettre sur le trottoir contre un ou deux côtés sur toute la longueur, alors ce sera différent. Dans ce cas, vous allez voir ce que vous voulez mettre où dans votre jardin. Vous pouvez alors facilement choisir l’endroit que vous voulez. S’il y a une grande grange dans votre jardin, il peut certainement être intéressant de faire un portail par lequel vous pouvez passer avec une voiture et une charrette. Il faut ensuite déterminer les dimensions souhaitées en faisant un croquis de votre jardin à l’échelle. Vous y indiquez l’emplacement du portail. Ensuite, vous mesurez les distances qui restent. La hauteur est également importante. La hauteur maximale ne peut pas être de deux mètres. 

Après, vous devez déterminer le matériau souhaité, la durée de vie souhaitée et les coûts jouent un rôle important. Vous pourrez alors faire un choix selon votre budget. Vous aurez la possibilité de connaître le prix de revient de tous les matériaux dont vous aurez besoin. L’étape suivant est la recherche de plans de construction. Une fois que vous savez ce que vous voulez vraiment, il est temps de chercher des dessins.

Enfin, vous pouvez commander le matériel dans différents endroits. Il est très sage de demander des prix. Cela peut vous faire économiser beaucoup d’argent surtout si vous demandez des devis dans les magasins de bois et les magasins de bricolage. Il suffit de faire des recherches sur le web pour connaitre les entreprises qui proposent du bois. Vous tomberez automatiquement sur toute une liste. Vous pouvez également consulter les critiques. Les articles ou avis vous aideront à faire un bon choix?

Prenez également en compte les frais de livraison et demandez des prix incluant la TVA. La finition du matériau choisi n’est pas toujours nécessaire. Si vous utilisez du béton, de la pierre, du composite ou du plastique, vous n’avez pas besoin de prendre des mesures supplémentaires pour protéger le matériau. Le bois n’en a pas toujours besoin non plus. Le bois dur est parfait sans la protection supplémentaire de la teinture de jardin. Celle-ci assure que la résistance de la couleur et allonge sa durée de vie.

Le bois est disponible dans différentes classes de durabilité.

– La classe de durabilité 1, qui comprend les bois durs (Angelim Vermelho, Azobé, Okan, Massaranduba, Tali, Abiurana). Cette catégorie dure plus de 25 ans à l’air libre. Pour les poteaux en bois dur, il faut tenir compte du fait que ce dernier soit plus court notamment en ce qui concerne la séparation entre le sol et l’air. C’est l’endroit le plus dangereux pour le bois. Vous pouvez résoudre ce problème pour assurer une bonne protection.

– La classe de durabilité 2 est le bois qui peut durer de 15 à 25 ans à l’air libre. Il s’agit d’espèces de feuillus telles que le Cupiuba, le Meranti, le pin jaune du sud (pin d’Amérique), le cèdre rouge de l’Ouest, le cèdre jaune, etc.

– La classe de durabilité 3 est le bois qui dure de 10 à 15 ans. Elle concerne le pin imprégné, le sapin de Douglas, l’épicéa imprégné, le mélèze de Sibérie.

– La classe de durabilité 4 est le bois qui dure de 5 à 10 ans et qui n’est donc plus aussi durable que le pin et l’épicéa ordinaires.

– La classe de durabilité 5 est le bois qui pourrit très rapidement et n’est donc pas durable. Ce bois ne dure que 5 ans ou moins. Il s’agit du peuplier et du bouleau.

Maintenant que vous connaissez les différentes classes de durabilité, il est également plus facile de faire un choix. Vous pouvez améliorer la durabilité en peignant votre bois, en ajoutant de l’huile ou en teignant votre jardin. Le meilleur moyen d’y parvenir est de fournir une teinture de jardin. Cette teinture garantit la protection de votre bois de l’intérieur contre l’absorption d’humidité. De plus, il libère l’humidité du bois vers l’extérieur. Votre bois est donc respirable et beaucoup moins sensible à la pourriture du bois.

Plan de construction de la clôture

La construction d’une bonne clôture n’est bien sûr possible qu’avec un bon plan de construction parce que vous choisissez d’en fabriquer un vous-même. Vous économisez beaucoup d’argent que vous pouvez utiliser pour d’autres projets de construction. Vous pouvez également fabriquer votre propre banc de jardin ou compléter l’aménagement de votre salon.

Si vous souhaitez doter votre beau jardin d’une clôture d’échafaudage ou que vous voulez clôturer votre jardin de devant, vous pouvez également le faire par vous même. Vous pouvez apprendre à fabriquer votre propre clôture d’échafaudage. Comment pouvez-vous réellement construire votre propre clôture et quelles conditions devez-vous remplir pour réaliser une bonne clôture d’échafaudage? Vous devez établir un plan de construction. L’époque où vous deviez encore payer des centaines d’euros pour une clôture est révolue. Vous pouvez commencer à construire votre nouvelle clôture d’échafaudage immédiatement. Vous vous demandez si votre clôture d’échafaudage est un projet réalisable?

Lorsqu’on fabrique une clôture en bois pour échafaudage, il faudrait d’abord tout mesurer correctement. Vous devez tenir compte du fait que les poteaux, auxquels vous fixez la clôture, sont placés à au moins 1 mètre de profondeur dans le sol. Il en résulte que votre clôture d’échafaudage peut résister aux conditions climatiques difficiles, même en hiver.

La fabrication d’une clôture d’échafaudage ne prend généralement pas beaucoup de temps, car vous pouvez relier les planches les unes aux autres de manière assez simple. Tant que vous suivez le plan de construction, vous pouvez terminer la fabrication d’une clôture d’échafaudage en dix heures de travail. Le temps qui vient ensuite est principalement consacré à la pose de la clôture.

Il y a tout de même quelques précautions. Prévoyez des chaussures de sécurité ainsi qu’un casque de protection. Veillez à ne jamais dépasser la charge maximale autorisée pour votre échafaudage. Ne sautez pas sur l’échafaudage. Veillez à ce que personne ne circule sous l’échafaudage lorsque vous travaillez dessus.

Il s’agit ici de l’élaboration de devis. Le grand avantage de travailler avec du bois d’échafaudage est qu’il est beaucoup moins cher que de travailler avec d’autres types de bois. Vous avez déjà décidé de ne pas utiliser les kits d’un marché de la construction, vous êtes déjà plusieurs centaines d’euros moins cher. Mais vous économisez plus d’argent en fabriquant une clôture d’échafaudage.

Le coût de fabrication d’une clôture d’échafaudage dépend entièrement du nombre de mètres de clôture que vous prévoyez de construire. Vous pouvez économiser un peu plus en fabricant une clôture complète.

Le coût d’une clôture est largement déterminé par le type de bois. La différence de coûts est principalement due à la différence de qualité et de fournisseur. Soyez toujours assez intelligent pour demander un devis pour les matériaux que vous achetez. Avec cela, vous pouvez gagner beaucoup d’argent. On constate aussi souvent que les coûts au mètre deviennent plus bas lorsque les dimensions de la clôture augmentent. Faites des comparaisons de prix auprès de plusieurs fournisseur avant d’acheter les matériaux.

Ce que dit la législation

Vous devez également savoir qu’il faut avoir des autorisations pour pouvoir installer une clôture. L’implantation d’une clôture est en principe dispensée de Déclaration Préalable (DP) ou de demande de Permis de Construire. Toutefois, une déclaration préalable de travaux est exigée dans certains cas. La DP permet à la mairie de vérifier que vous respectez les règles d’urbanisme en vigueur. Les clôtures servent à enclore les terrains de propriétaires de maisons. Il peut notamment s’agir de palissades en bois, haies végétales, grillages, murs, clôtures électriques.

Si l’installation d’une clôture ne nécessite pas toujours une autorisation, d’autres règles doivent impérativement être respectées. Les clôtures sont aussi utilisées pour enclore les pâturages, éviter l’incursion d’animaux nuisibles sur son terrain ou empêcher la sortie de bétail. Pour savoir si votre installation est soumise à déclaration, il convient de contacter votre Mairie. Le non-respect de l’obligation de déclaration peut entraîner des sanctions pénales ainsi que sa destruction. Dans tous les cas, une clôture ne doit pas empiéter sur la propriété voisine. Vous devez donc en parler à vos voisins au préalable. 

Si la clôture se trouve en bordure d’une voie publique (un chemin, par exemple), il peut exister une distance à respecter. De même, si le terrain est frappé d’alignement, il est nécessaire de se renseigner auprès de la mairie pour savoir quelles règles sont applicables. Il peut exister un règlement spécifique si la clôture se trouve dans un lotissement situé dans une commune dépourvue de réglementation locale d’urbanisme.

Si le terrain borde une voirie dangereuse dans ses accès, il est utile de se rapprocher du gestionnaire de voirie. Il faut aussi noter que les clôtures électriques répondent à une réglementation spécifique. Elles doivent détenir un certificat d’homologation du matériel. Il ne faut pas oublier les règles de hauteur et de distance pour un mur de clôture. Si vous voulez construire un mur de clôture pour séparer votre propriété de celle de votre voisin, vous devez contacter le service urbanisme de votre mairie pour savoir s’il existe des règles locales en la matière.